Yoga Log #3 : règles, surexcitation, énergie

Tiens, je viens de me rendre compte d’un truc : depuis quelques mois, lorsque j’ai mes règles, je ne vais pas au yoga. Les yogi avertis savent pourquoi : lorsqu’on est “indisposée” (mot élégant pour dire que c’est la guerre dans ton utérus), on déconseille les postures d’inversion, i.e. les chandelles, posture sur la tête, équilibres, etc. En ce qui me concerne, une grosse partie du kif du yoga vient de ces postures. Je ne sais pas trop pourquoi. Est-ce que c’est lié à mon hérédité, qui m’apportera des problèmes de circulation sanguine garantis sur facture d’ici une dizaine d’année ? No sé.

Cette séance était donc une reprise post-menstrues. Autre particularité : quand j’ai fait ma To-Do-List sur la To-Do-List, il y a bientôt un an, il y avait une ligne “acheter un appart’”. Bon, bah sans rentrer dans les détails parce que rien n’est encore signé, c’est en cours, c’est en bonne voie, c’est pas évident, et ça me met dans des états de surexcitation pas possibles. Et le problème avec les phases de surexcitation — que ma psy appelle “sur-énergie” — c’est qu’elles sont bien souvent suivies de phase de sous-énergie. En gros : je deviens une carpette.

En étant donc à mon troisième cycle surexcitation/sous-énergie depuis 10 jours, j’étais bien contente de me mettre sur mon tapis. Conséquence : une séance qui est passée très lentement, pas de gros kif dans la pratique, mais une détente néanmoins puissante à la fin. Bref, on a bien fait d’y aller.

Quoi, quand, où, avec qui ? Le cours de Vinyasa tous niveaux du mercredi de 19h30 à 21h, chez Yoga and Co, avec Maddalena.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *